Fiche projet

Voici le détail du projet que vous avez sélectionné.


scrollez pour découvrir

Petit-déjeuner gratuit à l'école
 
Lieu de l'expérience
Mairei de Pont Sainte Maxence
Type de structure : Primaire
Pont Sainte Maxence
Oise
 
Temporalité de l'expérience
Date de : 2019-07-05
Fréquence : Plusieurs fois par mois
Cette action est reconduite depuis Depuis octobre 2018
 
Acteurs à l'initiative :
Collectivité territoriale
 
Cible
Niveau(x) scolaire(s) ciblé(s) : CP, CE1, CE2, CM1, CM2
Nombre total d'enfants participants : 250
 
Budget
Coût de l'opération : 3000€
Sans participation financière de l'enfant/parents.
Comment avez-vous monté le budget de l'opération :
3000 euros par trimestre pour 2 écoles
Budget de la municipalité
 
Description de l'action :
1) Ce sont les enseignants, lors des conseils d’écoles, qui ont fait part du problème. Le constat est accablant, de nombreux enfants arrivent à l’école le ventre vide, ou avec un paquet de chips et une boisson énergisante en guise de petit-déjeuner. Le premier repas de la journée d’un enfant est pourtant capital, notamment pour éviter la fatigue et la baisse de concentration, des facteurs qui perturbent les apprentissages des écoliers.

2) Après plusieurs réunions de travail en partenariat avec les enseignants, l’infirmière scolaire, une diététicienne de la ville et la direction de l’éducation, il a été décidé de servir à raison de deux fois par semaine un petit-déjeuner aux élèves, dès leur arrivée à l’école pour les élémentaires et en début de matinée pour les maternelles. Ce petit-déjeuner est composé de pain frais tranché, du beurre ou de la confiture, une briquette de lait ou de jus de fruit.
3) Le projet a obtenu l’accord de Jacky Crépin, directeur académique des services de l’Education nationale dans le département. Un petit-déjeuner a donc été donc proposé aux 90 enfants de l’école Jacques-Prévert et aux 107 enfants de l’école Jean-Rostand.

4) Des actions ont également été mises en place. L’infirmière scolaire assure un suivi. Des ateliers sur le goût sont organisés (Association Picardie Lait, Echange pour une terre solidaire).

5) Avant de lancer le dispositif, il était important de le présenter aux familles afin que certains enfants ne se retrouvent pas avec deux petits-déjeuners. Les parents ont ainsi reçu des conseils pour préparer un petit-déjeuner équilibré et peu onéreux ainsi qu’une connaissance sur les bienfaits des produits céréaliers et laitiers.

6) L’opération a coûté environ 3 000 € à la ville, pour fournir des petits-déjeuners composés d’une brique de lait ou de jus de fruit, et du pain frais avec du beurre ou de la confiture.
 
Bilan de l'action :
L’expérience ne devait durer que trois mois. Mais après cette première phase de test et un bilan extrêmement positif, l’expérience a finalement été reconduite deux fois et devrait donc s’étendre jusqu’à la fin du mois de juin, pour l’école Jean Rostand. « On remarque que depuis la mise en place de ces petits déjeuners, les élèves sont moins fatigués et plus concentrés en classe, résume Jean-Louis Dudek, directeur de l’école élémentaire Jean Rostand. Ils sont également plus autonomes car d’habitude ce sont les parents qui préparent le petit déjeuner. On remarque également une meilleure communication entre les élèves, ajoute le directeur. Avec ce moment de convivialité, les écoliers tissent des liens et coopèrent entre eux. On voit souvent des grands aider les plus jeunes à beurrer leurs morceaux de pain ».
L’expérience avait aussi été conduite à l’école maternelle Jacques Prévert, mais elle s’est arrêtée au bout des trois mois de test. « En accord avec la directrice de l’école, nous avons décidé de ne pas maintenir cette initiative car les tout-petits n’en ont pas besoin. En général, les parents leur donnent un biberon avant l’arrivée à l’école donc ils n’ont pas faim ».
En revanche, deux autres écoles ont d’ores et déjà sollicité la mairie pour participer au projet "petits déjeuners". L’école maternelle Marie Curie devrait proposer des petits déjeuners à ses 101 élèves chaque vendredi à partir du 26 avril. Quant à l’école Jules Ferry, deux petits déjeuners sont prévus les 23 et 27 mai.




Contacter